La boucle vertueuse de l’Excellence Opérationnelle

J’ai le plaisir de vous présenter le nouvel ouvrage de José GRAMDI, indispensable lecture en cette fin d’année sur la gestion de la performance.

Incontournable cadeau de Noël 😉  

Pour commander ou lire les 1ère pages c’est ICI

Téléchargez ici le bon de commande (PDF)Ou achetez directement sur le site Lexitis Editions.
Cliquez ici ou sur la couverture pour :
> Feuilleter et lire gratuitement les premières pages.
> Lire la description complète de l’ouvrage
> Voir le sommaire complet.

José Gramdi
La Boucle Vertueuse de l’Excellence

Comment mettre harmonieusement en synergie le Lean Management, le Six Sigma et la Théorie des Contraintes pour enfin de vrais résultats en rupture avec la « Performance Interactionnelle Globale ».

« Le modèle de la Performance Interactionnelle Globale va augmenter significativement l’efficacité des démarches Lean Six Sigma (…). La gestion de la performance industrielle au XXIe siècle devra impérativement appréhender la performance opérationnelle du système dans son ensemble. Le modèle de la Performance Interactionnelle Globale deviendra donc incontournable… »

Jean-François LITT

Président académie Lean Six Sigma Fondateur et animateur du Club Lean Six Sigma France

La vague de l’amélioration continue, avec le Lean management en chef de file, déferle en France et en Europe depuis une dizaine d’années. Malheureusement, les résultats promis ne sont pas au rendez vous mais pire, ces démarches se sont progressivement transformées en de vastes programmes de réduction des coûts et des effectifs, s’attirant ainsi les foudres des salariés, des syndicats et des analystes.

Ce phénomène est principalement dû à la non remise en cause d’un certain nombre de croyances et paradigmes comptables et managériaux hérités de notre passé productiviste taylorien, qui nous a conduits à ne voir dans ces nouvelles approches que la dernière boîte à outils à la mode.

A partir de ce constat et fort de plus de vingt-cinq ans d’expertise, d’enseignement et de recherche en performance industrielle, José Gramdi nous dévoile dans cet ouvrage le résultat de ses travaux et réflexions. Partant d’une approche systémique de l’entreprise, il nous propose une nouvelle voie pour modéliser,mesurer et élever la performance globale de l’entreprise.

Ce modèle, baptisé «la Performance interactionnelle Globale», permet d’entraîner l’ensemble de l’entreprise dans un mouvement vertueux et durable d’amélioration continue, encombinant de façon harmonieuse les formidables apports du Lean management, de la Théorie des Contraintes et du Six Sigma. Ceci autour d’un mot d’ordre aussi simple que mobilisateur : «Plus, mieux, plus vite, tous ensemble et dans le respect de notre écosystème !»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *