A la pointe de sa performance

Témoignage de Jean Michel SAGET – Conseiller Technique Régional Escrime
Région Pays de la Loire et document support de cette journée 21/12/2019 à Nantes

L’image contient peut-être : personnes assises et intérieur
Appréhender le coaching et les communication parents enfants avec l’approche ActionTypes

« La formation ActionTypes organisée par le Comité Régional d’Escrime des Pays de la Loire.
Aujourd’hui les parents, les cadres et les sportifs forment un triptyque où chaque acteur tient « un bout de l’écharpe » ce modèle nécessite de savoir se positionner.
ActionTypes est avec certitude un des maillons de la performance, tout du moins de la réussite dans la compréhension de soi et des autres.
Pour la deuxième fois c’est à Gérard Vaillant que j’ai fait appel. Ses qualités de pédagogue et sa capacité à mobiliser l’assistance est  précieuse.
Les parents ont trouvé des clés pour comprendre leur enfant, ils ont intégré que l’enfant sportif n’est pas leur copie conforme et que leur présence ou communication peut être aidante ou pas…
Aux sportifs d’accepter qu’ils sont les seuls champions d’eux même.
Aux cadres de tenir leur place en tant que référent technique tout en sachant que la technique n’est pas l’absolue réponse. La technique occulte souvent les préférences motrices cérébrales et psychologiques individuelles… L’objectif est atteint, tous ont appris d’eux et des autres. « 

L’escrime Régionale sur internet: http://www.escrime-pdl.net
et https://www.facebook.com/LigueEscrimePaysDeLoire
L’escrime handisport sur: http://www.escrime-handisport.org
La FFE sur: http://escrime-ffe.fr


pour voir le support de ma présentation c’est ICI


Salomé tu ne peux pas leur apprendre qu’une relation à deux bouts…

Quelques commentaires de ma part :
1) Jean Michel fait référence à une métaphore de l’écharpe que j’ai utilisé dont l’auteur est Jacques Salomé. Ne vous laisser jamais définir par l’autre. Chacun est responsable de son bout de l’écharpe, l’écharpe symbolise la relation. (à la 6ème min)

2) Un grande surprise pour beaucoup de découvrir l’aspect dynamique des résultats qui changent avec le niveau de stress et de fatigue… Un exemple une tireuse est testée marche par le haut du corps pour autant lorsqu’elle se remémore sa dernière compétition et la touche subie en finale sera testé comme marchant par le bas. Avec à ce moment une motricité inverse à sa préférence. D’une préférence pour la supination elle se retrouve à ce moment avec une préférence pour la pronation. D’une prise d’information œil droit c’est à ce moment l’œil gauche qui est le plus performant.
Un autre exemple : Je demande à une autre compétitrice de venir appuyer avec l’arrière de sa tête sur mon poing pendant 30 sec pour montrer comment les préférences s’inversent mettant en évidence la notion de grande et petite boucle…

évolution de nos préférences sous l’action du stress (source Frédéric Marquet)

3) Quel œil pour guider la pointe de mon arme sur la cible ? et qu’est ce qu’il se passe si l’on ferme cet œil préférentiel?
et bien les tests montrent que toutes les préférences s’inversent et donc cela va perturber la performance sauf d’avoir fait des entrainements avec cette motricité perturbée!

4) Quels intérêts pour un Maître d’Armes de découvrir tout cela? selon moi cela va ouvrir un monde d’expérimentation pour trouver des réponses individuelles à des problématiques individuelles. Cela va permettre de remettre en cause des certitudes. Il est préférable de ne pas savoir que d’appliquer une technique que l’on va penser vraie mais qui ne prend pas en compte la réalité du tireur. Pour passer d’un certitude : c’est comme cela à une prise en compte dynamique c’est comme cela et l’inverse est également vrai dans beaucoup de situation stress et fatigue… ci image ci dessous

ce qui ne change pas d’est que cela change tout le temps

Là ou la technique classique d’escrime est très prescriptive sur la façon de tenir l’arme l’approche ActionTypes va proposer d’expérimenter pour voir si le pouce plus à droite ou plus a gauche va permettre de libérer l’expression de la motricité. Pouce plus à gauche pour une personne qui marche par le bas aide une sensation d’aisance propice à fluidité…

Merci de vos commentaires, remarques et questions

1 réflexion sur « A la pointe de sa performance »

  1. Dans cette thématique consacrée à «  favoriser l’expression des talents et des compétences  » l’outil «  ActionTypes »   proposé par Gérard VAILANT nous a permis de saisir le process qui anime le sportif dans ses différentes phases d’entraînements, de compétitions voire dans des situations de fatigue.

    Comprendre sa motricité conduit à comprendre sa façon d’être dans ces différentes phases. Comprendre l’autre favorise la compréhension de soi.

    Ce sont là autant d’outils, non exhaustifs, qui permettent de remettre en cause les schémas académiques sportifs qui tendent à « verser  » les sportifs dans un seul moule unique ( uni + versel ).

    Or, contrairement aux idées reçues, l’universel n’est pas synonyme de pluriel. Le modèle d’enseignement universel ( qui s’étend à tout, qui concerne tout , qui embrasse la totalité) qu’il soit sportif ou autre , a montré ses limites.

    L’escrime en tant que sport de combat individuel se trouve confronté à ce dilemme : comment faire exprimer tout son talent individuel en usant du seul enseignement universel et académique que j’ai reçu ? Comment dois-je le faire dans un sport codé et pourvu de règles complexes ?

    ActionTypes propose , en l’espèce, des outils qui permettent à chaque athlète de se questionner et de forger seul son propre modèle. De permettre à tous les acteurs soit sous la forme d’un diptyque ( athlète- coach ) ou bien sous la forme d’un triptyque ( athlète-coach-parent ) de se positionner , de saisir le rôle et la dynamique de chacun.

    L’escrime est aussi un sport où le « entre-soi » prédomine. Mais dans cet univers codé, la place centrale doit revenir à l’escrimeur.

    ActionTypes étant un outil, certainement pas une fin en soi, nous a conduit à repenser les modèles prédominants en offrant des mécanismes pour que chaque athlète dessine sa propre personnalité sportive .

    Très formateur et merci pour les échanges constructifs.

    Merci à Gérard VAILLANT et aux 2 CTS.

    AN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.