Comment ça marche le coaching?

Violaine est étudiante en Information – Communication m’a posé quelques questions  sur le coaching en entreprise. Avec son accord ci-dessous la retranscription de nos échanges. Merci Violaine pour ce beau travail 😉

Étudiante : Depuis combien de temps exercez-vous le métier de coach (en entreprise) ?

 Coach : Coach en entreprise, pour moi c’est un métier à temps partiel. C’est un temps partagé entre mon travail principal de prof d’EPS à l’INSA de Rennes et le temps où je ne suis pas dans l’activité de prof d’EPS, pour lequel éventuellement je peux investir un petit peu de ce temps sur le terrain du coaching. On pourra dire que j’ai commencé à faire du coaching il y a très longtemps, en 1992, quand je suis arrivé à l’INSA et que j’ai commencé à accompagner certains sportifs de haut niveau. Mais ça ne colle pas avec la définition du coaching que j’ai maintenant et qui n’est pas là même que celle que j’avais en 1992. Avant 1992, j’étais un coach sportif, entraîneur de volley-ball, donc je faisais du coaching mais du coaching dans une discipline, c’était spécialisé, avec une compétence, une expertise de physiologie, de connaissance des organisations liées au volley-ball, etc. Depuis cinq ans, je fais du coaching d’entreprise, qui est un autre type de coaching, qui a aussi une expertise mais pas forcément une expertise du métier des gens que j’accompagne, plutôt une expertise du processus d’accompagnement, de sa démarche. On pourrait dire, sans se tromper de trop, que je fais du coaching depuis cinq ans. Par contre, je ne suis certifié, formé au coaching, que depuis trois ans et certifié par l’International Coaching Fédération depuis le mois de septembre 2012, donc depuis moins d’un an. En fait, ce métier-là demande une maturation, demande une formation, il y a pas mal d’étapes pour pouvoir dire « je suis coach ». Lire la suite

Mieux vivre avec la cohérence cardiaque

 

Mes émotions, mes pensées … ont un impact sur la variabilité de mon rythme cardiaque.

Que se passe-t-il lorsque je prends le départ d’une course, lorsque je vais prendre la parole devant mon conseil d’administration ?

Mon cœur bat plus vite sous l’influence du système nerveux sympathique.

En fait le rythme de mon cœur est très variable et pas seulement lors d’un effort physique.

Mais chacun peux réduire l’importance de ces variations.
Il y a juste à respirer.

En effet, la respiration va contribuer à ralentir le rythme cardiaque par l’intermédiaire du système nerveux parasympathique.

Et voila comment passer du chaos à la cohérence cardiaque.

C’est la fréquence respiratoire qui est importante.
Objectif : 6 respirations par minutes pendant au moins 3 minutes.
inspirez 5 secondes et expirez 5 secondes

La cohérence cardiaque est un état particulier de la fluctuation de la fréquence cardiaque qui permet d’équilibrer le système nerveux autonome et la gestion émotionnelle. Son impact sur le cortisol (hormone du stress) prévient les maladies cardio-vasculaires et permet de s’affranchir des médicaments anxiolytique ou antidépresseur.

Essayez je vous offre un assistant pour vous entrainer.
Inscrivez vous à ma liste et  hop « No stress » avec la cohérence cardiaque

Et faite moi savoir ce que vous en pensez 😉

Merci à Manon Barthélémy, Sébastien Guilloux, François Lehericey et Nicolas Maloeuvre qui ont développé ce programme dans le cadre d’un projet d’étude à l’INSA de Rennes.

 

Pour un coaching et un mieux être, je vous propose de travailler avec un biofeedback. C’est à dire une mesure instantanée de votre variabilité cardiaque. Un capteur à l’oreille et sur le PC s’affiche dans l’instant l’impact de vos émotions et pensées sur votre rythme cardiaque.

Utilisez cela pour préparer vos prochaines performances.

Au plaisir de lire vos remarques et commentaires 😉